ventilation-et-orthodontie-chez-l-enfant-dr-lautier

La respiration chez l’enfant est quelque chose de très important. Pour sa santé et pour la bonne croissance de ses mâchoires et de ses dents, il est primordial que cette respiration se fasse correctement.

D’un point de vue scientifique et orthodontique, on parle de ventilation et non de respiration.

Vous vous posez des questions sur la ventilation et vous vous demandez quel peut être le lien avec l’orthodontie ? L’équipe des Dr Lautier et Picaud-Vinatier répond à toutes vos interrogations dans cet article dédié.

 

Les deux types de ventilations

Il existe deux types de ventilation, la ventilation nasale (normale) et la ventilation buccale (pathologique).

 

La ventilation nasale, la « bonne » ventilation

La ventilation nasale – comme son nom l’indique – est la ventilation qui s’effectue par le nez. Cette ventilation est qualifiée de « normale » pour les enfants comme pour les adultes et doit se faire de jour comme de nuit.

Lors de ce type de ventilation, la bouche est fermée et la langue est en appui contre le palais. Il s’agit de la position idéale pour permettre une croissance régulière et harmonieuse des maxillaires et des fosses nasales.

En passant par le nez, l’air est réchauffé, humidifié et filtré. Le réchauffement et l’humidification de l’air inspiré permettent ainsi d’éviter la sécheresse des muqueuses.

La filtration de l’air permet, elle, de limiter les allergies et les problèmes d’asthme.

 

La ventilation buccale, la « mauvaise » ventilation

La ventilation buccale est la ventilation qui est faite par la bouche.

Il est normal de respirer par la bouche dans certaines situations particulières : effort physique et/ou sportif, nez congestionné pendant un rhume…. Néanmoins, en dehors de ces périodes, la ventilation doit se faire par le nez.

Lors de la ventilation buccale, la bouche reste ouverte et la langue se retrouve en position abaissée pour laisser entrer l’air.

La langue, qui est un muscle très puissant, n’appuie donc pas sur le palais, qui ne peut donc pas se développer correctement.

De plus, l’air inspiré par la bouche est riche en impuretés, sec et froid. Cela favorise les infections de la sphère ORL.

 

Les causes possibles d’une ventilation buccale :

  • Allergies
  • Rhinites chroniques
  • Asthme
  • Végétations et /ou amygdales trop volumineuses
  • Mauvaises habitudes de succion
  • Déglutition atypique

 

Les signes d’une ventilation buccale :

  • la bouche toujours entrouverte
  • des lèvres en permanence sèches, souvent gercées
  • des narines étroites
  • une langue basse et en avant
  • le bavage nocturne
  • enfant fatigué
  • présence de cernes
  • enfant bruyant en mangeant

 

Les conséquences de la ventilation buccale sur les dents des enfants

 

Les conséquences de la ventilation buccale sur la croissance des maxillaires des enfants peuvent être importantes.

En effet, lorsqu’un enfant respire au quotidien par la bouche, cela entraîne :

  • Une mauvaise position de la langue, ce qui peut engendrer une mauvaise croissance du maxillaire. En effet, en respirant par la bouche, la langue n’est pas collée au palais et ne peut donc pas agrandir la mâchoire supérieure. Celle-ci est donc trop étroite.
  • Un mauvais positionnement dentaire
  • Un décalage de la mâchoire du haut et du bas.

L’orthodontiste joue un rôle majeur dans le dépistage et le traitement de la ventilation buccale.

En effet, lors de l’examen clinique, le praticien identifiera l’enfant ventilateur oral et l’orientera chez l’ORL pour un bilan des voies aériennes et la levée d’éventuels obstacles (végétations, amygdales).

Il pourra aussi l’adresser chez un orthophoniste pour un bilan et une correction de sa respiration buccale.

Un traitement orthodontique précoce rapide pourra être mis en place afin de corriger le positionnement des mâchoires et permettre l’alignement dentaire.

Le traitement orthodontique va redonner au maxillaire supérieur une forme et une taille normale permettant alors d’augmenter le volume des fosses nasales et favoriser la montée linguale.

Comme vous l’avez compris, la prise en charge de l’enfant ventilateur oral est vraiment pluridisciplinaire.

 

Quels traitements orthodontiques chez un enfant ventilateur oral?

 

Plusieurs appareils orthodontiques peuvent être utilisés:

  • L’écran oral est un appareil amovible qui est placé en bouche et retiré par le jeune patient lui-même. Il permet de rééduquer la ventilation et doit être porté selon les consignes de l’orthodontiste.
  • Le disjoncteur ou le quad ’hélix, qui sont des appareils fixes. Ils créent une expansion maxillaire et améliorent la ventilation nasale.

 

Si vous remarquez que votre enfant respire par la bouche ou qu’il y a un problème au niveau de sa dentition, n’hésitez pas à demander l’avis à un orthodontiste.

Nous vous rappelons qu’une consultation chez l’orthodontiste ne nécessite pas de prescription médicale que ce soit par un médecin ou par un dentiste.

Ce rendez-vous pourra permettre de vérifier globalement la dentition de votre enfant et de pouvoir déceler de potentielles pathologies.

Vous avez des questions sur les liens entre respiration et traitement orthodontique chez les enfants ? L’équipe du Dr Lautier et ses assistantes restent à votre disposition pour répondre à toutes vos interrogations.